Steve Ryges

Auteur et rédacteur web

(pour plus d'informations sur la rédaction, cliquez ici)

Dans la brume, elle attendait

Oeuvre protégée par des droits d'auteur

de Harshett, ils sont si méfiants ? Et regarde ton gars, là, Ramenton. Si sa fille a été enlevée, c'est pour lui faire du mal à lui. C'est toi qui le dis. C'est pas pour rien !

gg– C'est juste une hypothèse. T'es trop pessimiste… Tiens, gare-toi, c'est là. »

ggSills éprouvait un réel dégoût envers ceux qu'il appelait « ces connards de bourges ». Compte tenu du prix des enquêtes, peu nombreuses étaient les personnes à pouvoir se payer les services de détectives. À ce titre, les plus aisés constituaient la principale clientèle de l'agence, en plus de certaines entreprises voulant conserver un brevet, et d'autres cas particuliers… Sills les avait, du coup, assez fréquentés pour avoir un avis net sur eux et savoir que, derrière cette façade idéalisée, se cachaient, bien souvent, de lourds secrets formés de cachotteries, de tromperies et d'autres choses que l'on préfère dissimuler derrière une belle maison qui fait de nombreux envieux.

ggBien sûr, cette vision était faussée et caricaturale, puisque les personnes ayant fait appel à lui étaient, par nature, face à ce genre de problèmes. Les autres, aisées ou non, n'avaient pas besoin de ses services.

ggLa maison des Lind se dressait entre les arbres, derrière un portail et une haie de hêtres. Elle restait imposante, même si le prix du terrain avait dû en restreindre la taille.

ggLes deux détectives descendirent de la voiture et claquèrent les portières avant de s'engager dans la rue, jusqu'au portail de près de deux mètres de haut.

ggSills sonna Ă  l'interphone.

textesousdroitsdauteur



115



devant