Steve Ryges

Auteur et rédacteur web

(pour plus d'informations sur la rédaction, cliquez ici)

Dans la brume, elle attendait

Oeuvre protégée par des droits d'auteur

son temps. Elle n'avait pas pris d'affaires pour travailler cette fois. Elle préféra observer la rue, les passants, les clients du restaurant. S'évader.

ggMalgré ce temps d'été, agréable temps rappelant les vacances, le calme et le délassement, les gens qui passaient devant la vitrine gardaient leur regard stressé, pressé, anxieux, presque angoissé. Un même regard, pour toute une population. Craintif et soupçonneux. Mêlé à une pointe de dédain.

ggLes humains ont toujours été comme ça. Méfiants. Trop méfiants. Toujours cette crainte de l'inconnu qui se changeait en peur, en mépris, puis en haine. Causant les plus grands drames…

ggCes pens√©es la retinrent un long moment, jusqu‚Äô√† l'intervention de la serveuse qui lui demandait si tout s'√©tait bien pass√©. Sc√Ņlbel d√©testait cette manie qu'elle avait de se perdre dans ses songes, habitude m√©lancolique qui s'√©tait install√©e peu apr√®s son entr√©e √† la Direction. √áa s'√©tait un peu effac√© lorsque la jeune femme avait rencontr√© Jakce, mais c'√©tait revenu apr√®s sa fuite, alors qu'elle s'√©tait retrouv√©e √† nouveau seule.

ggSc√Ņlbel r√©pondit √† la serveuse par l'affirmative, paya, puis sortit. La chaleur la surprit de nouveau lorsqu'elle ouvrit la porte.

ggEn rentrant, la détective fut étonnée de voir l'office ouvert, ainsi que son collègue assis à son bureau, lisant les dossiers qu'il lui avait emprunté. Devant son air interrogateur, il s'exclama :

gg¬ę¬†Bonne nouvelle¬†! Mon client m'a appel√©. Cet apr√®s midi, il reste avec sa femme¬†! Il doit pas √©veiller les textesousdroitsdauteur



111



devant