Steve Ryges

Auteur et rédacteur web

(pour plus d'informations sur la rédaction, cliquez ici)

Dans la brume, elle attendait

Oeuvre protégée par des droits d'auteur

Ramenton sans rien, absolument rien, toucher, pas mĂȘme pour regarder une photographie, fouiller dans les vĂȘtements de la petite Livline, et en serait-il reparti en laissant une aussi grosse trace de son passage.

gg« Pourquoi ? »

ggC'Ă©tait une question qui tournait dans la tĂȘte de ScĂżlbel, sans qu'elle parvienne Ă  s'en dĂ©tacher. Elle revenait sans cesse, l'empĂȘchant de rĂ©flĂ©chir Ă  autre chose, l'empĂȘchant de trouver une rĂ©ponse.

gg« Pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi ! »

ggScĂżlbel sortit de ses pensĂ©es, ramenĂ©e Ă  la rĂ©alitĂ© par les jointures de ses doigts, qui, crispĂ©es sur le volant, provoquaient une douleur jusque dans ses poignets, aussi durs que du bois. La mĂąchoire resserrĂ©e, les dents grinçantes, elle avait accumulĂ© cette tension tout au long de la journĂ©e, il lui fallait une pause. Elle dĂ©cida alors de s'arrĂȘter un moment sur le bas-cĂŽtĂ©, pour respirer un peu. Elle y verrait mieux aprĂšs.

ggElle s'appuya contre la carrosserie et resta ainsi pendant plusieurs minutes, les yeux fermés. Son attention s'attarda sur chacun des bruits tout autour. N'entendant d'abord que les sons les plus forts des voitures passant sur la route, elle fut bientÎt capable de percevoir le bruit du vent courbant les fleurs de ses caresses, le chant de deux oiseaux voletant au-dessus d'elle ; elle remarqua aussi un animal qui se débattait dans un buisson.

ggScÿlbel ouvrit les yeux et resta le regard perdu dans le vague. Devant elle s'étendait une immense vallée de champs tout juste arrondie, dont l'uniformité était à peine coupée par quelques arbres ici ou là. Les rayons textesousdroitsdauteur



83



devant