Steve Ryges

Auteur et rédacteur web

(pour plus d'informations sur la rédaction, cliquez ici)

Dans la brume, elle attendait

Oeuvre protégée par des droits d'auteur

tra√ģna jusqu‚Äô√† son lit, autrement plus confortable que le canap√©. Elle se d√©shabilla, tomba sur les couvertures, se rendormit presque aussit√īt et entra dans un sommeil profond, malgr√© les r√™ves qui la tourmentaient. Comme souvent, des personnes qu'elle avait vues dispara√ģtre emplissaient ses songes. Cela ne l‚Äôemp√™chait plus de dormir, elle s'y √©tait habitu√©e depuis le temps. Elle n'avait pas le choix.


ggLa chambre était devenue entièrement immobile et silencieuse. Seul un mouvement léger et régulier, qui soulevait puis rabaissait lentement l'abdomen de la jeune femme, y apportait encore un peu de vie, lorsqu'un bruit la réveilla. Les paupières paisiblement refermées malgré les tourments s'ouvrirent d'un coup, dévoilant des iris noires dans la pénombre. Le bruit était préoccupant. Bien plus que le précédent, car, cette fois, sans le grésillement des haut-parleurs d'une télévision en fin de vie, il paraissait bien réel. La jeune femme sortit de la moiteur de ses draps et le son du tissu glissant sur le sol s'éleva dans le mutisme de la pièce. L'air ambiant lui caressa la peau et un frisson naquis à la base de sa nuque pour s'étendre jusqu'au bout de ses membres.

ggElle prit l'arme qu'elle avait eu la pr√©caution de cacher sous son lit. Un couteau¬†; si elle devait se d√©fendre, autant ne pas se faire remarquer par une d√©tonation. Elle avait d√©j√† assez fait parler d'elle dans cet immeuble. Une chemise de nuit tra√ģnait sur la moquette, elle l'enfila et, lentement, tr√®s lentement, sans m√™me un bruit, elle se glissa le long de son lit, avan√ßa jusqu'√† la porte de sa chambre pour l'ouvrit textesousdroitsdauteur

4



devant